Cultures religieuses

La collection Cultures religieuses comprend six ouvrages autonomes, présentant de manière concise les différents aspects des principales traditions religieuses.

Le judaïsme

Le judaïsme est l’une des plus anciennes religions monothéistes du monde, c’est-à-dire que ses adeptes croient en un Dieu unique et créateur de l’Univers. Leur foi est basée sur l’alliance contractée par Dieu avec Abraham, que les Juifs considèrent comme leur ancêtre et le père du peuple israélite. Selon le récit biblique, cette alliance aurait ensuite été renouvelée par Moïse sur le mont Sinaï lorsqu’il aurait reçu la révélation de la loi divine.

Le bouddhisme

Le bouddhisme est la doctrine basée sur les enseignements de Siddharta Gautama, un maître spirituel aussi connu sous son titre de Bouddha, ayant vécu dans le nord de l’Inde vers le 5e siècle av. J.-C. Bien qu’il soit difficile d’évaluer le nombre exact d’adeptes du bouddhisme dans le monde, on estime qu’ils seraient plus de 400 millions, soit environ 6 % de la population mondiale. Le bouddhisme serait ainsi le quatrième groupe religieux le plus important, après le christianisme, l’islam et l’hindouisme.

Le christianisme

Le christianisme est sans doute la religion la plus influente de lʼhistoire de lʼhumanité. Plus de 2,2 milliards de personnes sʼen réclament aujourdʼhui, soit près du tiers de la population mondiale, ce qui en fait la religion la plus pratiquée de la planète. Ses fidèles se retrouvent sur tous les continents et forment une majorité en Europe, dans les Amériques, en Océanie et dans la partie sud du continent africain. Un grand nombre de personnes se sont ainsi identifiées aux paroles du prêcheur juif nommé Jésus, qui a vécu au Proche-Orient au 1er siècle de notre ère. Son enseignement fondé sur le respect des lois divines et lʼamour du prochain a connu une résonance exceptionnelle.

L’islam

Comme le judaïsme et le christianisme, l’islam est une religion monothéiste, c’est-à-dire basée sur la croyance en un dieu unique, Allah. Selon ses tenants, les paroles divines ont été révélées au 7e siècle apr. J.-C. au prophète Muhammad, en Arabie. Pour les musulmans, il s’agit du dernier des prophètes du monothéisme, celui qui a complété les enseignements des autres prophètes tels qu’Abraham, Moïse et Jésus.

Les spiritualités autochtones

En Amérique du Nord, on compte plus de 3,65 millions de personnes d’origine autochtone, 2,48 millions d’entre elles habitant aux États-Unis et 1,17 million au Canada. La plupart de ces gens professent aujourd’hui une foi chrétienne (catholique ou protestante), mais un nombre croissant d’entre eux s’intéressent aux croyances traditionnelles de leurs ancêtres. Ces croyances n’ont jamais été complètement abandonnées : elles continuent à être pratiquées un peu partout et ont parfois été intégrées à l’intérieur même des rites chrétiens. Les spiritualités autochtones demeurent ainsi bien vivantes.

L’hindouisme

En Occident, la connaissance de l’hindouisme se limite le plus souvent à quelques clichés qui en font une religion exotique et mystérieuse. On évoque les vaches sacrées qui errent librement dans les villes indiennes, les étranges statues colorées de dieux aux bras et têtes multiples ou les techniques de yoga maîtrisées par des gourous barbus aux pouvoirs étranges. Peu savent que l’hindouisme est en fait l’une des plus anciennes religions et qu’elle est pratiquée par près d’un milliard de personnes, ce qui en fait la troisième religion la plus répandue après le christianisme et l’islam.